Tourisme à Nice : mon top 6 des immanquables à voir et mes adresses fétiches

Cet été, il y a de fortes chances que vous partiez en vacances en France ! Alors, welcome chez moi, sur la Côte d’Azur, dont je suis très fière d’être ambassadrice pour Côte d’Azur France. Si d’habitude c’est plutôt de l’ouest des alpes-maritimes dont je vous parle, aujourd’hui, c’est de tourisme à Nice dont on va parler, une ville dynamique, colorée, bercée de Méditerranée et fière de son patrimoine culturel si caractéristique.

miroir_eau_nice

Tourisme à Nice : les lieux que je préfère

Le petit marais Niçois

C’est sûrement mon top 1 à Nice. Autour de la place du Pin et de la rue Bonaparte, ce quartier qui se trouve derrière le port de Nice doit son surnom au Marais Parisien en raison de ses bars et restaurants gay friendly. Mais depuis quelques années, il a su attirer une clientèle locale et touristique, grâce à ses adresses de plus en plus pointues comme les plus traditionnelles. A l’instar de Quirino, une maison de raviolis niçois depuis 3 générations mais aussi des commerçants dans l’air du temps comme Mon Œil ou la très vintage boutique des Cocottes. Assurément, le petit marais Niçois est un quartier à découvrir avec les yeux et les papilles, tant il regorge de pépites locales comme le concept store où il fait bon déjeuner Joya Lifestore.

petit_marais_niçois_pin

La promenade des Anglais

Impossible de ficanasser sans parler de la promenade des Anglais ! Cette colonne vertébrale Niçoise, fleuron de la ville, est la bouffée d’oxygène de tous les Niçois. On y vient pour admirer l’eau turquoise, par moment, de la Méditerranée. On s’installe sur les galets pour bronzer. On parcourt ses 7 km du quai des Etats-Unis jusqu’à l’aéroport de Nice pour faire du roller ou du jogging. Ou l’on se donne rendez-vous devant l’hôtel Negresco, l’un des hôtels emblématiques de la ville et si reconnaissable avec son dôme de tuiles roses et son style baroque.

 

Le marché aux fleurs du cours Saleya

C’est un peu ma madeleine de proust ce marché. Comme pour beaucoup de voyageurs qui s’arrêtent en terres Niçoises. Classé parmi les marchés d’exception, le marché aux fleurs est un immanquable à voir et à humer lorsque l’on vient à Nice pour la première fois. Dans les allées mythiques du cours Saleya, fleuristes et maraîchers se partagent le carreau Niçois et on termine cette balade colorée et gourmande pour s’installer à l’un des cafés comme la Civette ou le café des Ponchettes, pour admirer les façades colorées qui entourent le cours Saleya.

marche-aux-fleurs-cours-saleya_79

Le vieux Nice

Dès les beaux jours, qu’il fait bon flâner (et se perdre !) dans les ruelles pavées et ombragées du vieux Nice. Véritable épicentre de l’art de vivre Niçois, de jour comme de nuit, le vieux Nice offre une énergie incroyable entre ses adresses historiques, ses artisans locaux et ses commerces de souvenirs.  On y vient aussi pour déjeuner ou diner tout en regardant un spectacle, comme le célèbre bar des oiseaux de Mado La Niçoise. Les amoureux de culture adoreront aussi passer une soirée au théâtre Francis Gag qui met en scène de nombreuses pièces locales et nationales. Enfin, moi mon péché mignon, dans le vieux Nice, c’est de filer dans la boutique de ma copine Florence qui a toujours des tenues dingues à prix mini : house of flow, 26, rue BenoÎt Benicio. Puis, après de filer chez René Socca, bien connu des touristes mais les puristes Niçois, eux, préféreront chez Pipo.

 

La promenade du Peillon

Neo joyau Niçois, la promenade du Peillon à la base devait s’appeler la coulée verte. Ouf ! on ne va pas se mentir, on est heureux que le nom n’ait pas été retenu pour désigner cette étendue verte en plein cœur de Nice, qui s’étend du théâtre national jusqu’au jardin Albert 1er.

Mais le must, dans ce parc où l’on peut se détendre sur le gazon ou s’assoir sur du mobilier urbain ultra singulier, c’est évidemment le miroir d’eau, lieu hautement instagrammable à toute heure du jour et de la nuit.

La place Masséna

Même hors carnaval de Nice, l’épicentre de la ville conserve sa joie de vivre grâce aux couleurs des façades des immeubles qui l’entourent. Lieu de rencontre, cette place qui dessert l’avenue Jean Médecin, l’avenue Félix Faure et le Vieux Nice, est aussi l’amphithéâtre des événements Niçois reconnu dans le monde comme le carnaval mais aussi le Nice Jazz Festival, l’un de mes festivals préférés. Enfin, ici, il faut lever les yeux au ciel pour découvrir la splendeur de la place Masséna grâce notamment à l’œuvre de Jaume Piansa « conversation à Nice », un ensemble de 7 silhouettes en résine qui s’illuminent à la nuit tombée.

AblaCarolyn

Foodista - Fashionista - Décomaniaque - Et vive la Côte d'Azur ! <3

Pas encore de commentaire ! Soyez le premier !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2018 | Mentions légales | Politique de Confidentialité | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*