Les secrets d’un bon café : moudre son café et choisir ses grains

Si vous êtes un coffee lover, stoppez tout, cet article est pour vous ! Aujourd’hui, je vous file les secrets d’un bon café ou pourquoi moudre son café serait la tendance ultime des amateurs de petit noir ! Car oui, époque et écologie oblige, le retour aux sources s’impose et nous sommes nombreux à avoir décidé de réduire au maximum notre consommation d’emballages pour suivre le mouvement zéro déchet. C’est mon cas. D’une part, parce que, comme le thé, le café mérite pour moi un véritable rituel et d’autre part, parce que j’aime l’odeur incomparable du café fraîchement moulu que l’on hume avec gourmandise chez les torréfacteurs.

Mais pas de panique, pas besoin d’être un véritable barista pour réussir son expresso du matin, je vous file aussi des conseils sur les ustensiles contemporains qui vous permettront de déguster ce jus corsé facilement !

moudre-cafe-bon-cafe

Bien choisir ses grains de café

Pour faire un bon café, choisir de bons grains de café c’est la base ! Inutile de se précipiter dans des magasins bio pour ça non plus, vous trouverez de très belles qualités de café en grains biologique chez les grandes marques comme Carte Noire, celui que je bois la plupart du temps. Chez ces spécialistes de la torréfaction, par exemple, au-delà de sélectionner les meilleures cerises de café en Inde, Ethiopie ou encore Honduras et Colombie, c’est notamment la sélection à la main des grains les plus mûrs et un séchage naturel qui sont des étapes essentielles pour apporter au café sa douceur, son arôme et sa puissance.

Selon son goût, qu’on l’aime fruité, doux, léger, corsé ou équilibré, on choisira son café selon son origine. Par exemple, l’arabica du Honduras, issu des plantations situées à plus de 1500 m d’altitude, révèlera des notes aromatiques fruitées et florales tandis qu’un café du Brésil sera doux, équilibré avec des notes de chocolat et caramel.

Mais au-delà de l’origine, ce qui caractérise un bon grain de café, c’est la torréfaction. Une étape cruciale qui va permettre, grâce à un temps de cuisson précis, de libérer les arômes. Pour éviter l’amertume et ce goût de brûlé du café, il faut choisir des grains clairs qui conserveront toutes leurs qualités gustatives.

Enfin, préférer choisir un café en grain permet aussi de le conserver plus longtemps.

moudre-cafe

Le moulin à café, l’ustensile indispensable

Qui dit café en grains, dit forcément moulin à café ! Et c’est l’une des étapes essentielles pour faire un bon café car la mouture aussi a son importance ! Lorsque l’on veut un expresso, il s’agit de moudre son café très fin pour qu’il délivre toutes ses saveurs alors que l’on préfèrera une grosse mouture si l’on fait son café avec une cafetière à piston par exemple.  Pour le choix du moulin, il existe ceux à meule ou à lames. Si vous êtes fan du côté rustique, vous choisirez un moulin à café manuel, hautement instagrammable mais je vous l’accorde, pas facile d’avoir l’huile de coude nécessaire le matin au réveil !

Sinon, passez à l’électrique, il en existe de nombreux modèles à prix mini, je vous laisse regarder sur Saint-Google.

moulin-cafe

Quelle cafetière pour un café moulu maison ?

La cafetière à piston

Perso, c’est ma madeleine de Proust ! Ma marraine avait toujours l’habitude de préparer le café à l’aide de cette cafetière simplissime qui révèle la bonne odeur de café. J’adorais la mousse qui se formait au-dessus lorsque l’on poussait le piston tout doucement. Je vous l’ai dit plus haut, le café mérite un véritable rituel !

Je me rappelle de toutes les étapes pour préparer ce si bon café…

Le café de qualité fraîchement moulu que l’on met dans la cafetière. De l’eau qui bout et que l’on verse ensuite en 2 fois. L’attente, pour laisser infuser. Puis, la pression, avec délicatesse, pour que le marc de café reste bien au fond.

Il ne reste plus qu’à le déguster, servi dans de jolies tasses, un peu vintage, pour apprécier ce café à l’ancienne. Idéal pour un goûter cocooning, non ?

cafetiere-piston

La cafetière italienne ou cafetière Moka

Je ne vais pas vous mentir j’ai jamais réussi à comprendre comment fonctionne ce truc ! Ok, c’est super joli et retro, mais perso c’est une galère ! Cependant, la cafetière italienne permet d’obtenir un café intense, entre l’expresso et le café filtre, et séduira ceux qui l’aiment bien corsé (et ceux qui savent s’en servir aussi !)

La machine à expresso avec percolateur

C’est celle que j’utilise. D’une part, pour son côté écolo (je récupère mon marc de café pour mettre dans mes plantes ! #teamzerodechet), et d’autre part, parce que c’est celle qui se rapproche le plus des machines professionnelles. Du coup, les saveurs sont plus intenses et je peux enfin faire des dessins dans la mousse claire qui recouvre mon petit noir. La mienne, permet même de faire des capuccinos, en hiver, c’est juste topissime !

De plus, si vous préférez le café moulu plutôt qu’en grains, il suffit juste de déposer le café dans le perco, on tasse bien, un petit tour sur la droite, et hop, c’est comme une machine que je ne nommerai pas sauf que c’est écolo. Canon, non ?

La machine automatique avec broyeur

Si vous êtes devenu adepte du café en grains (grâce à cet article ?), vous pourrez aussi investir dans une machine à café automatique qui va broyer les grains de café avant l’extraction. Là, perso, en écrivant ces lignes, je suis déjà en train de mater les modèles sur internet pour me laisser tenter ! Double avantage de ce type de machine : c’est beaucoup plus économique et surtout, la qualité du café est clairement au rendez-vous.

Le café à toutes les sauces !

Et puisque maintenant vous êtes convaincus de l’importance de moudre son café, impossible de parler d’un ingrédient si noble sans parler cuisine non ? Alors, pour changer du café de 7, 8, 9 et 10h, pourquoi pas le déguster au dîner ?

Car si on a l’habitude de le consommer en dessert dans un tiramisu, on oublie parfois, que lorsque le café est bien corsé, il peut être un parfum qui s’associe parfaitement aux viandes comme le magret, le porc et même les viandes rouges.

Pour ça, la recette la plus simple, est de rajouter une tasse de café bien noir en fin de cuisson, un peu de crème fraîche, et hop, un plat original et simple 😊

Et vous, le café est-il votre boisson du quotidien ?

cafe-moulu

Des bisouilles,

AblaCarolyn

 

 

 

AblaCarolyn

Foodista - Fashionista - Décomaniaque - Et vive la Côte d'Azur ! <3

2 Commentaires

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2018 | Mentions légales | Politique de Confidentialité | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*