Festival de Cannes 2022 : la formidable ascension d’Abla

Que vous m’avez manqué ! Comme le festival de Cannes d’ailleurs. Mon dernier billet sur la frénésie cannoise date de 2018. A croire que ma pandémie à moi a débuté bien plus tôt. Il faut dire que j’étais lasse. Epuisée par des années de marathon sur la Croisette à courir le macaron et la boisson à bulles. Et puis j’ai grandi aussi. Enfin, plutôt vieilli pour être exacte. Les soirées endiablées en décolleté jusqu’au nombril me vont très mal au teint le lendemain matin !

festival-cannes-2022

Cette année le festival de Cannes fête ses 75 ans. J’ai lu dans la presse que cette vieille dame de la Croisette cherchait une seconde jeunesse pour subsister à l’heure des réseaux sociaux. D’où le partenariat avec Tik Tok et son fameux #tiktokshortfilm.

Quelqu’un m’a dit, pas plus tard qu’hier, un vieux de la vieille du Festival de Cannes, que j’étais l’âme de la Croisette (le personal branling ne m’a pas quitté rassurez-vous !). Eh bien comme le FIF cette année, moi aussi j’ai besoin d’un élixir de jouvence pour me donner le courage de survivre à 12 jours d’intensité festivalière.

Et c’est là, que le Dieu du cinéma s’est penché sur mon berceau à presque 50 ans dans 2 ans ! (voilà c’est dit, je ne suis définitivement plus la girl next door, appelez-moi Madame !)

Un ange-gardien Cannois me souffle à l’oreille (enfin par whatsapp quoi), que je serai vachement bien en tant qu’attachée de presse plutôt qu’en pied de grue devant les RP pour rentrer en soirée.

J’avoue, endosser le rôle de celle qui dit « non, ça va pas être possible ce soir » au lieu de « svouplaît laissez-moi jeter une tong dans votre private party » est bien plus réjouissant.

De call en conf call, de mail en google meet et me voilà, je ne sais trop comment, promue attachée de presse d’un jury dans la sélection « un certain regard ». La classe à Dallas ou plutôt le pied dans le Palais !

Justement en parlant de pied, pour préserver les miens, qui eux aussi, n’ont plus la même fougue qu’auparavant, moi Abla, la talonneuse la plus connue de la Côte d’Azur, j’ai décidé de ranger les talons de 12 au placard pour cette édition 2022 du festival de Cannes. #paixàmespieds

Régime sec à l’eau et aux tongs pour assurer mon nouveau rôle au cœur de mon festival préféré, celui qui m’a fait connaître, il y a à peu près 1 siècle.

Renaissance festivalière dans le Palais.

Cette année est une grande première pour moi. Après festivalière nocturne pendant 10 ans, je vais vivre de jour et en lumière. Je ne monte pas les marches, je prends direct l’ascenseur social jusqu’au firmament des festivaliers estampillés cinéma. Terminé les files d’attente devant Magnum ou à pleurer une cacahuète chez Nespresso. Tenez, pour ceux qui me suivent depuis la préhistoire de l’influence, j’ai même pas à supplier Albane pour rentrer le soir, j’y vais même pour déjeuner. L’heure de la consécration a enfin sonnée. Me voilà accréditée avec un précieux sésame qui me permet de courir dans le Palais en hurlant « qui veut une interview, qui ? ».

Une consécration le mot est peut-être un peu fort mais en tout cas une sérieuse promotion qui me permet d’être beaucoup plus zen dans mes baskets (des accessoires que je trouvais totalement insolites sur la Croisette et que mon âge grandissant me font adorer désormais).

Je l’ai même vu en allant chercher mon badge cette année. D’habitude en tant que journaliste lambda (aka moi), je me pointe aux accréd, j’attend des heures et des journalistes carrément mieux que moi, me toisent en se demandant ce que je fous là. La loose, quoi.

Là cette année, non seulement j’ai pu récupérer le mien avant tout le monde mais en plus j’ai été escortée jusqu’à un petit salon. Bon ok ils ont oublié de m’offrir un macaron. Mais c’est pas toujours le pied dans le Palais ça ?

J’imagine que vous avez envie que je vous raconte ma formidable ascension et les coulisses du festival au jour le jour ? Eh bien là encore, il va y avoir du changement. Avec l’âge, mon nombre d’heures de sommeil est devenu totalement incompressible ! Donc impossible d’écrire ici chaque matin à 13h comme les années précédentes, je serai déjà sur le pont à titiller du journaliste et fidèle à moi-même je supplierai pour obtenir la moindre ligne dans n’importe quel média même si il n’a pas de lecteur !

Je vous invite donc à suivre mes pérégrinations festivalières sur mon Insta ici.

Vous êtes festivalier ou festivalière ?  faites-moi signe, cette année c’est moi qui file les invit’s 😊 #lepieddanslepalais mon nouveau hashtag préféré.

AblaCarolyn
Foodista - Fashionista - Décomaniaque - Et vive la Côte d'Azur ! <3

Restons en contact

Laisser un commentaire

Please enter your comment!
Please enter your name here

Banana Moon : les nouveaux bikinis push up de l’été 2022

C’est l’heure de plonger avec délice dans l’été et d’opter pour la tenue de rigueur à la plage, le maillot de bain. Si comme...

Fréjus, la nouvelle destination à la mode en été ?

Où comptez-vous partir en vacances cet été ? Comme les années précédentes, une destination française sera peut-être votre priorité et notamment les villes du...

Top 3 des raisons de passer ses vacances en camping à Port Grimaud

Qui prépare ses prochaines vacances d’été ? Je vous file une idée hyper dans le vent : passer un séjour en camping à Port Grimaud. Une...

quoi de neuf sur les réseaux ?

3,994FansLike
12FollowersFollow
100FollowersFollow

Dernières news