Crème solaire bio : quelle est la composition idéale ?

0

Bientôt l’été et le choix de la crème solaire bio ou non va se poser dès que nous plongerons nos orteils dans le sable fin à la plage. Or, comme pour les soins visages ou corps que l’on utilise toute l’année, certains produits solaires peuvent ne pas être efficaces ou mal nous protéger. Quelle composition idéale doit avoir une bonne crème solaire ? Quels sont les dangers d’un mauvais choix de protection ? Les bons usages pour une journée à la plage bien protégée, je vous dis tout de ce petit tube à avoir toujours sur soi dès qu’on pointe le bout de son nez à l’extérieur en été.

La composition idéale d’une crème solaire bio

Nous sommes nombreux aujourd’hui à faire attention à ce que l’on ingère en préférant, par exemple, consommer des légumes bio ou cultivés en agriculture raisonnée, car nous nous méfions des pesticides et de leur impact sur notre santé. Il a fallu un peu plus de temps pour les cosmétiques, mais c’est un fait, nous sommes de plus en plus regardantes sur la composition de nos soins au quotidien pour notre peau. Et c’est d’autant plus vrai pour les soins visage. Pour les produits solaires, il en va de même. On cherche à limiter voire à bannir les substances toxiques que certaines crèmes peuvent contenir. C’est pourquoi certaines d’entre nous vont opter directement pour une crème de solaire bio. Mais au-delà de ce label, l’idée est de choisir un produit à la composition clean, doté d’un filtre efficace sans mettre en danger notre santé, mais aussi éviter la pollution.

composition-solaire-quelle-ideale

Un écran solaire naturel, écologique et efficace

Le mieux est de préférer les produits solaires avec le moins d’ingrédients possible, exclusivement des végétaux dont les principes actifs sont reconnus et auront les effets escomptés comme l’hydratation, le renforcement de la barrière cutanée ou encore seront antioxydants.

En somme, on choisit une crème solaire la plus naturelle possible pour prendre soin de sa peau, mais aussi avoir une dimension écologique, car les filtres chimiques se diluent dans les océans et perturbent l’écosystème.

Certains produits solaires vont même au-delà de l’engagement écologique, en proposant des crèmes clean, fabriquées en France et totalement free. À savoir sans conservateur, sans huile essentielle ou encore sans alcool ou sans aluminium comme cette crème solaire bio à l’huile de moringa, composée d’un seul filtre minéral et certifiée COSMOS  Organic. Une huile ancestrale reconnue pour son effet protecteur et nourrissant et qui ne laisse pas de sensation de gras sur la peau.

Pour choisir une bonne crème solaire bio, il suffit de bien lire les étiquettes, de préférer une protection minérale qui en plus, sera plus vite absorbée par la peau, qu’un filtre chimique.

Les risques des composants chimiques

En termes écologiques, les produits solaires classiques sont un véritable fléau environnemental. Saviez-vous qu’on estime à 14000 tonnes de crèmes solaires déversées dans les mers chaque année ? Concernant notre santé, les filtres UV chimiques sont de véritables perturbateurs endocriniens et certains composants seraient même cancérigènes.

Celui dont on parle beaucoup, car très présent dans de nombreuses compositions de produits cosmétiques est l’octocrylène, un composé organique issu du carbone, qui certes résiste à l’eau et absorbe les rayons UVB, mais qui, lorsque la crème vieillit, peut s’avérer un véritable danger pour la santé et pour l’écologie. Cette molécule produirait un impact important notamment sur les coraux dont le déclin est reconnu depuis de nombreuses années.

Les ingrédients naturels d’une bonne protection solaire

Certains ingrédients naturels sont reconnus pour leurs effets protecteurs et sont de véritables filtres à rayons UVB grâce à leurs vitamines A et E. Parmi les plus forts, on pense à l’huile de graines de carottes, celle de pépins de framboise, l’huile d’avocat ou encore le beurre de karité, qui va nourrir en profondeur la peau, ou l’huile de coco.

Les plus adeptes de produits cosmétiques à faire soi-même opteront pour une recette de crème solaire maison à base d’ingrédients naturels en mélangeant de la cire d’abeille, de l’oxyde de zinc comme filtre minéral et un mix d’huile de jojoba, de coco, de beurre de karité et d’huile de carotte ou d’huile d’olive pour protéger la peau.

Bien sûr, si comme moi, vous n’avez ni le temps ni l’énergie de concocter vos propres cosmétiques, il existe sur le marché des marques spécialisées dans les produits cosmétiques naturels, qui ont aussi une belle gamme de produits solaires qui font du bien à la peau et à la planète.

La protection solaire : un indispensable pour la santé

Produit phare de l’été, la protection solaire est un indispensable, quelle que soit sa couleur de peau. Mats ou blancs, les épidermes peuvent souffrir d’une exposition trop longue au soleil et il est impératif de se protéger pour éviter l’apparition d’un mélanome.

Car oui, si nous dorer la pilule sur notre serviette de plage nous fait rêver pour avoir un teint hâlé, souvenons-nous que la majorité des cancers de la peau sont dus à une exposition prolongée au soleil.

Si les crèmes solaires sont indispensables pour se prémunir des fâcheux coups de soleil qui brûlent notre peau, même les plus efficaces ne peuvent nous protéger à 100 %.

C’est pourquoi, et je vis dans une région tellement ensoleillée que je peux vous le dire, il s’agit d’avoir de bonnes pratiques concernant l’exposition au soleil.

Ça va de soi, mais quand on est en vacances, on préfère souvent bronzer vite : on évite de s’exposer aux heures les plus chaudes à savoir entre 12h et 14h. Si vous êtes fan de journées à la plage, je vous conseille, en plus de la tartinade de crème solaire régulièrement, d’opter pour un parasol et de rester à l’ombre.

Pensez aussi à la crème solaire en montagne. On y pense moins, mais je peux aussi vous le dire, les coups de soleil font encore plus mal là-haut.

Enfin, faites des pauses ! La plage c’est bien, mais pas tous les jours et on y va par étape. Une ou 2 heures par jour, de préférence après 16h, ça assure un bronzage tout en douceur et moins nocif.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here