Billet d’humeur | Facebook, la guerre froide

Hello Friends !

Ce matin, c’est philosophie sur le blog.

 Partez pas ! Bien sûr, qu’on va quand même se poiler, faut pas déconner non plus !

 J’aurais bien voulu vous raconter comme ma semaine fût magique entre déjeuner champêtre, de presse et shopping mère-fille de Toulon à l’Italie mais là, je peux pas, j’ai poney j’en peux plus….

J’en peux plus de voir ma TL Facebook se transformer en radio londres alors que les primaires sont déjà passées et que très honnêtement, même si j’adooooore mes friends facebook, ils sont très très loin d’être des “Charles de Gaulle” ou des “Pierre Brossolette” (petite page d’histoire en plus de la philo au passage, si jamais il y en a qui ont besoin de se remémorer le programme d’Histoire de Terminal qu’ils ont séché pour jouer au baby foot avec un diabolo fraise au café pmu à côté du lycée comme moi).

A la base, j’avais prévu, de mettre moi aussi, un long statut sur Facebook pour dénoncer les crétineries de certains qui publient ce genre de truc :

La bave du crapaud n’atteint pas la blanche colombe. A bon entendeur… (Et de voir des dizaines de commentaires prônant la compassion mais qui en réalité exprime une curiosité morbide et vile : ça parle de qui qu’on puisse zyeuter son profil sur fb ?)

Mais je me suis dit, qu’il valait mieux le faire ici, chez moi, chez Ablaaa, car ici, on est entre nous, on s’aime, on se fend la poire et on est à l’abri des ondes négatives, non ?

Je comprends mieux désormais pourquoi certains ont fui Facebook au profit d’autres réseaux sociaux plus légers. Pour ma part, j’ai toujours pensé que Facebook était un lieu idéal pour garder le contact avec ceux qu’on aime, voir qu’ils sont heureux et être un peu là pour eux même si on n’a pas le temps de les voir en IRL. Et puis aussi et surtout, une bonne tranche de poilade déconnade.

Perso, un peu comme Obélix, je suis tombée dans une grande marmite de positivité, alors je passe mon temps à publier des conneries ou à raconter ma vie avec humour (je l’espère).

Bien sûr, comme tout le monde, parfois, certains de mes friends deviennent des non-friends. C’est la vie. Et comme c’est la vie, certains friends qui étaient friends, deviennent des non-friends, alors que moi je suis toujours friend avec les 2. (Vous me suivez, là ou on a déjà perdu Abla ?).

Exemple :

T’es friend facebook avec Georgette qui est mariée avec friend facebook Gérard. Georgette et Gérard se séparent. Et là, toi, ton facebook ressemble à un duel pas au soleil du tout où chacun des 2 surenchérit en messages codés pas si codés que ça :

facebook-quote

Avouez quand même que c’est relou surtout quand Georgette te tanne pour savoir ce que son ex a posté comme connerie puisqu’il l’a bloqué et inversement non ?

Là, c’est l’exemple gentil.

Mais moi, mon facebook ressemble quand même à un champ de batailles où insultes et blessures pleuvent au rythme des petites misères que chacun se fait sans jamais oser la confrontation. Comme si la guerre se gagnait au nombre de likes reçus ou au nombre de commentaires prenant parti sans réellement connaître le sujet exact…

Alors oui, cette semaine, je vomis facebook. Je vomis ce devenir humain : la délation mais pas trop, l’affrontement mais pas trop. Je vomis cette prise d’otages qui me force à connaître les détails des histoires qui ne sont pas les miennes.

Bien sûr, quelque part, si j’en parle ici sans mentionner de nom, on pourrait croire que je verse dans la même méthode, mais je crois précisément que mes amis, ceux que j’aime, savent ô combien je déteste être au milieu de leur guerre froide pourrie et je ne me gêne pas pour leur dire. Quant à mes « non-friends », jusqu’ici, je les remercie, d’avoir choisi comme moi, l’ignorance comme arme plutôt que des phrases assassines.

Alors si d’aventure, certains d’entre vous font partie de mes friends facebook et qu’ils souhaitent le rester :

Arrêtez avec vos messages subliminaux à la con, affirmez-vous dans la vraie vie !

 Je sais pas moi, rétablissons les duels à mort ou un truc dans le genre ! mais pitié, un peu d’honneur, un peu de fierté, un peu d’honnêteté bordel ! (ouais, je m’emporte mais je vous jure que j’ai quand même le smile).

Faire du « air shopping » parce qu’on a un budget serré je vote pour mais faire une « air guerre » parce qu’on n’a pas de courage, franchement c’est laid. Très laid.

Voilà, alors pour éviter de terminer sur une note qui fasse trop réfléchir alors qu’on est lundi matin et qu’on a du mal à quitter la machine à café, je vous laisse avec mon histoire de la semaine en photos, qui est quand même bien plus drôle à connaître que le fait que je me suis disputée avec friend facebook Jaqueline :

Là, c’était quand je me prenais la tête avec maman qui me certifiait que le riz ça faisait grossir pendant que je mangeais tranquille au Jardin à Cannes :

Là, c’était pendant mon super déj de presse au Mimozas Resort et Camillette me soutenait grave que les canards du lac avaient disparu :

Là, c’était à Imperia où ma mèèèère (encore), râlait parce que j’avais acheté encooore 3 paires de talons de 12 en Italie :

Là, c’était moi en train de chialer à Toulon, sur les pas de mes souvenirs d’enfance :

Voilà, moi aussi, vous voyez j’ai une eu une semaine de merde et je vous bassine pas avec ça hein ? #okjesors

Des bisouilles les friends (je vous aime quand même)

AblaCarolyn

12 Commentaires
  1. Comme ton post me fait plaisir Carolyn ! Par le biais d’une amie , j’ai pu lire des horreurs à mon sujet, je t’en avais dit un mot, DE LA part de femmes d’un certain age et c’est aller tres loin dans la médisance ! Donc j’ai quitté Face book ! Tu es géniale et reste comme tu es , ça fait du bien ! J’aime les gens francs, bien dans leur baskets et surtout pas jaloux ! Bizzz ma Beauté !

    1. Rhooo merci ma belle ! Oui je me souviens qu’on en a parlé :) Moi aussi je te trouve géniale d’ailleurs j’ai même parlé de toi à une amie pas plus tard qu’hier héhé ! Je t’embrasse tout plein <3

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2018 | Mentions légales | Politique de Confidentialité | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*