Festival de Cannes 2015 : le bilan

La palme d’Or a été attribuée ce dimanche 24 mai 2015 à Jacques Audiard pour son film « Dheepan », clôturant cette 68ème édition du Festival de Cannes. Une récompense inattendue comme l’ensemble de la sélection selon certains.

Si visiblement sur petit écran, le festival de Cannes a déçu, qu’en est-il vraiment vécu de l’intérieur et plus particulièrement en direct de la Croisette ?

Voici le bilan d’une festivalière aguerrie aux soirées du Festival mais pas insensible au cinéma !

festival_de_cannes_bilan_2015

Les moments forts du Festival de Cannes 2015

A première vue, on se souviendra de ce festival de Cannes, l’émotion de Vincent Lindon, lors de son  premier prix reçu  pour son rôle dans le film « la Loi du Marché ». Mais aussi, le cinéma Français, en général, récompensé à travers le film de Jacques Audiard et aussi, le prix surprise ex-aequo d’Emmanuelle Bercot pour son rôle dans « Mon Roi » de Maiwenn.

4639789_6_3e1c_l-acteur-vincent-lindon-avec-son-prix_dd441751652b304017cb012660eb7150

 

(photo : le monde)

Côté Cinéma toujours, les festivaliers retiendront le film « Saul Fia » qui a bouleversé en salle et les critiques, eux, se souviendront de l’absence remarquée dans le palmarès des films italiens de Sarrentino et de Nino Moretti.

Anecdotiques mais pourtant médiatiques, on retiendra également la petite culotte de Sophie Marceau dévoilée sur tapis rouge, de Julie Gayet, virée de soirées ou encore la visite surprise de Léonoardo Di Caprio au gala The Heart Fund le 18 mai et enfin, les sublimes mannequins défilant sur tapis rouge lors du gala Amfar le 21 mai.

JulieGayet et lequipedufilm Le Tresor7

(photo : magnum)

amfar

(photo : un festivalier qui gagne à être connu)

Du rêve à la réalité

Si le festival de Cannes est jugé trop bling bling et ne fait visiblement plus rêver les Français, sur la Croisette, cette année, les festivaliers habitués, eux, ont enfin ressenti l’heure du renouveau pour ce festival international du film dont moi. Car oui, si derrière son petit écran, on attend du glamour et des stars, ce festival ne doit-il pas être un lieu d’échanges pour ceux qui nous font rêver sur grand écran ?

Et c’est exactement ce qu’il s’est passé cette année autour de moi. Moins d’événements spectaculaires mais des lieux plus confidentiels où les professionnels du cinéma étaient plus présents pour faire la fête certes mais surtout pour se rencontrer et qui sait… peut-être de belles histoires à construire ensemble et à faire vivre sur grand écran l’année d’après ?

Les spots du Festival de Cannes 2015

Vous le savez, mes talons de 12 n’ont pas chômé pendant la douzaine ! J’ai arpenté, nuit après nuit, les lieux éphémères de ce Festival de Cannes 2015 et oui, je l’annonce : ce fût un bon cru !

Chez Sandra and Co

En à peine une année de Festival de Cannes, Sandra a réussi à imposer sa Suite comme un lieu incontournable durant la douzaine. Entre célébrités, professionnels du cinéma et festivaliers noceurs, un mix improbable qui a fonctionné chaque soir du Festival.

sandra_abla

La Cucina S.Pellegrino

Autour d’un concept gastronomique, perchée sur les toits, la Cucina S.Pellegrino a régalé quelques privilégiés entre personnalités médiatiques, journalistes et professionnels du cinéma. Un beau lieu d’échanges à l’abri des regards qui a réussi à faire grand bruit !

cucina

La plage Magnum

Succès irréfutable pour cette plage où le bâtonnet de glace a coulé à flot. Entre soirées de fin de film et la présence de Miranda Kerr qui a enflammée la Croisette dès le deuxième jour, la plage Magnum fût une place centrale pour rencontrer acteurs, réalisateurs ou producteurs le tout dans un univers gourmand.

glace_magnum

La Chambre Noire by Belvedere

Déco californienne et studio photo par le duo excellent « We Are From LA », la chambre Noire confirme une nouvelle fois, l’excellence à l’heure de l’apéro. Tout le microcosme parisien, célébrités et artistes ont fait le déplacement  jusqu’à cette suite située au 1er étage du Marriott.

concert_yelle

La plage Nespresso

Haut lieu de rencontres professionnelles en journée pour les festivaliers, le soir venu, elle s’est associée à de grands chefs pour servir des menus « cinéma » autour d’un film palme d’Or. Belle initiative et repas d’exception forts appréciés des chanceux qui ont pu les déguster (dont moi, forcément !).

nespresso_cannes

Madame Monsieur

Archi-confidentiel, au cœur de l’Intercontinental Carlton, ce club fût un havre de paix durant cette frénésie Cannoise.

madame_monsieur

La Villa Schweppes

Comme chaque année, les festivaliers les plus festifs ont pu se mettre du Schweppes plein le gosier mais surtout du son plein les oreilles ! Avec notamment le set de Mark Ronson mais aussi des soirées de fin de film comme celui de Maryland.

img3977-DianeKruger-Credit_PhilippeBarbosa

(photo villa Schweppes)

La Terrasse UGC

Pour professionnels ou stars only, un spot inégalé pour les amateurs d’Art et de soirées sages mais ultra privées.

terrasse_ugc

Le C at Carlton

Indubitablement, la « première fois » la plus réussie de Festival de Cannes. Pour sa première apparition au cœur du Carlton, le C a réussi à faire déplacer tous les festivaliers parisiens dans un club minuscule et plutôt très discret au cœur de l’Intercontinental Carlton. Un vrai bonheur !

 petit_club_carlton

Voilà ce que je retiens particulièrement de cette 68ème édition du Festival de Cannes.

Mais comme chaque année, je ne peux vous laisser en disant un mot pour chacun et cette partie-là est à lire uniquement si vous êtes cités dedans sinon ça risque (encore) d’être aussi chiant qu’une cérémonie de clôture :

Merci à :

Mes essentiels :

–          Mon fils, Louis, qui est maintenant assez grand pour comprendre que maman le laisse pendant 15 jours pour jouer à tata kronembourg. (mais en vrai, mon chéri je suis plutôt maman Casper, tu ne m’as pas vu mais j’ai pensé à toi tout le temps).

–          Camille aka Camillette, ma binôme ici et sur Riviera City Guide, sans qui toutes mes aventures ne pourraient voir le jour sur le web.

–          Sophie, ma « logeuse » et amie qui n’a pas craqué en voyant mes 3 tonnes de fringues jonchés sur le parquet à mi-festival.

–          Sandra, ma plus jolie rencontre du Festival de Cannes mais aussi ma première interview d’Abla.

–          Caroline, l’acolyte de Sandra, avec qui j’en suis sûre je nouerai une amitié bien plus longue qu’une douzaine de jours en Festival.

–          Jennifer Des, mon artiste belge préférée et consœur de soirées en début de festival.

–          IdmediaCannes : je vous aime les loulous même si je ne vous ai presque pas vus pendant cette douzaine.

  Mes partenaires du Festival :

–          Cosmoparis pour des escarpins rose de toute beauté

–          Red Carpet : pour des semelles indispensables pour tenir la douzaine

–          Easyparapharmacie pour des produits de beauté hydratants, faiseurs de miracle

–          La môme de Monac’ pour mes tenues colorées et chics

–          Tendance Unique pour mes tuniques chéries et mon panier hippie (je vous aime, je vous aime, je vous aime)

–          Reminiscence pour ce parfum qui ne me quittera plus jamais

–          Havaianas : riche idée de m’offrir des tongs en plein festival #vital

  Mes partenaires régionaux :

–          Bruno Lafargue de Mic Mac Macarons qui a produit l’ensemble des macarons Abla goût champagne-muguet

–          Cyril de Swat qui a mis tout son savoir-faire dans l’une des soirées les plus en vue du Festival : la World Peace Night à la villa Oxygène.

Et aussi : l’atelier du sourcil, Rush, Joya, Véronique, Bobo Bistro, Déclic Dépôt, Sophie Gatto, Laurèl Nice, Point Soleil Nice, l’instant Spa Nice, Vignes Création, Alexia Cénac, The Little Boutique, La Clef d’Or, Maizon, bistrot des antiquaires, le Folie’s, Impact Shop, Per Lei, Carré Privé, Bleu Cactus.

Mes copains Festivaliers depuis un moment déjà :

– Hugo Mayer du blog de Cannes. J’aime bien être toi en fille !

– Olivier de Dark Side Events : joli moment aux escales de la boulangerie bleue

– Nicolas, le marseillais toujours le roi des meilleures soirées que les miennes

– Paul, mon ostéo de star qui ne m’oublie jamais en festival

– Eric Kara, mon acteur favori mais surtout une amitié qui tient depuis maintenant 2 festivals.

– Thomas, le roi de la nuit parisienne mais aussi le plus chic en soirée comme sur tapis rouge

– Alban, le photographe des staaaars que j’ai à peine croisé : tu m’as manqué.

– Olivier qui a réussi à avoir Stallone dans sa salle de ciné : toujours un plaisir de te croiser même furtivement

– Eric Egé, le réalisateur que j’ai quasi cherché toute la première semaine pour le croiser enfin sur le toit du Radisson

– Maklor, le présentateur vedette qui fait des interviews… de vedettes !

– Antoine, le roi de la mode… en jupe ou en pantalon d’ailleurs

– Eric, le photographe régional que je croise… ben partout en fait !

-DJ Uncle Jim, le DJ des plus belles soirées de la Côte et ce festival sur le bateau !

Mes journalistes préférés :

–          Bruno, mon ex-réal de Carolyn In The City

–          Jérémy, merci pour l’interview sur Vitamine

–          Zak, on devait pas faire une itw ?

–          Géraldine d’un magazine people

Mes interviews d’AblaCarolyn :

(à lire dès demain pour découvrir leurs secrets de festivalier)

–          Ludovic Houplain, le réalisateur de logorama

–          Sandra de la suite Sandra and Co

–          Philippe Corti

–          Eriq Ebouaney

–          L’équipe du film Secrets d’hiver : Damien, Vincent et Fabrice

–          Eric Kara

–          Lancelot Mingau, le jeune réalisateur talentueux

–          Alexandre Le Strat, le comédien toujours en forme

–          Marion Dumas, la comédienne qui aime bien mes macarons et que j’adooooore toute l’année

–          Gilles, le co-producteur de « Valley of Love »

–          Michel Roth

–          Christian Sinicropi

–          Willy Cartier

Mes jolies rencontres festivalières 2015 :

–          Charly du blog Lappoms : je ne veux plus jamais faire un Festival sans toi ! merci, merci merci

–          Axel, le cadreur de Star 24 : merci de me suivre et j’espère te croiser moins furtivement l’année prochaine

–          Ivan, le réalisateur suisse qui doit encore m’apprendre plus de choses sur le montage !

–          Caroline, la jeune actrice qui est aussi une bien jolie môme 😉

–          Fabrice Deville, une bien jolie rencontre autour d’une interview sympathique

–          Kenturo, l’acteur japonais qui parle si bien le français !

–          Laurent du site InfosBar

–          Lionel, qui doit encore m’expliquer ce qu’est la post-prod !

–          Philippe Doignon, le photographe attitré des plus jolies stars de la Croisette

–          Tex, le comique le plus drôle et même sur la Croisette

–          Charlie qui bosse avec Audiard et qui fait de l’étalonnage, oui mais c’est quoiiiii ?

–          Akim, l’acteur au parcours atypique

–          Olivia, la RP la plus peps du festival

–          Delphine, l’organisatrice à connaître à Cannes

Et puis il y a surtout vous, mes amis, celles et ceux qui me suivent ici, sur Facebook, sur Twitter ou sur Insta et là difficile de citer tout le monde mais je pense particulièrement à :

– Web Cannes Story : pourvu que l’on se croise l’an prochain

– Chris, l’architecte scénographe qui de loin m’a filé un sacré coup de main sur ce festival

– Eric, le rockeur local

– Gary et Bérénice de 4 G productions

– Gilles et Fred que j’ai à peine croisés aussi

– Rebecca, la meilleure attachée de presse de la planète (enfin après moi ahah)

– Frédéric, mon photographe préféré des étoiles de Mougins

– Daniel Vallera, le petit cireur du Festival que je croiserai j’espère très vite

– Virginie de A fleur de Peau

– Stéphane Larue

– Patrice qui aime pourtant plus la musique que le cinéma

-Et Séverine qui me suit depuis Falicon (oui, oui ça existe)

Je vous l’avais dit : c’est aussi chiant qu’une cérémonie de clôture ! J’espère n’avoir oublié personne je dois bien vous avouer que je suis encore toute épuisée de cette douzaine festivalière.

  • Pour les Azuréens, je vous retrouve dès demain sur Riviera City Guide pour toutes les infos concernant notre belle région.
  •  Et pour les festivaliers, c’est le cœur gros, que je vous dis au revoir et à l’année prochaine et je vous invite à lire mes interviews cette semaine histoire de faire vivre encore un peu cette 68ème édition du Festival.

Des bisouilles,

AblaCarolyn

1 commentaire
  1. He ben je vois que tu as  » kiffe  » ce festival .
    Moi j’ai fais quelques sortie mais dur sans pass ou invitation
    en tous cas merci de nous le faire partage

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2017 | Mentions légales | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*