Unbreakable Kimmy Schmidt : la nouvelle série qui rend « happy » !

Tu viens de te faire lourder par ton Jiji ? Tu n’arrives plus à fermer ton jean préféré ? Tu t’es pété un ongle ? Bref, t’es en dépression ? Oublie le Séroplex ou le Prozac, Tina Fey vient de créer la série qui agit comme un véritable anti-dépresseur : Unbreakable Kimmy Schmidt.

 unbreakable-kimmy-schmidt1

Unbreakable Kimmy Schmidt : une série complètement barrée !

Surfant sur LA tendance du moment : mettre du « happy » dans nos vies, Tina Fey signe avec Robert Carlock une série aux antipodes des séries dramatiques à succès les années précédentes et qui rappelle l’esprit de la série qui a fait d’elle une star : 30 Rock. Un esprit complètement barré, de l’humour à la limite de l’absurdité mais un univers ultra-girly à souhait qui vous rappelle direct vos programmes préférés d’adolescentes comme Friends ou une nounou d’enfer !

unbreakable-kimmy-schmidt

L’histoire ?

Celle de Kimmy Schmidt, une presque trentenaire, originaire de l’Indiana qui part vivre à New York, après avoir été enfermé avec 3 amies pendant 15 ans dans un bunker par un gourou leur ayant fait croire que l’Apocalypse avait eu lieu.

Kimmy, c’est un peu une Bridget Jones qui aurait bouffé Dora l’exploratrice et qui vivrait dans un livre de Martine ! Spontanée, pétillante, naïve et curieuse de tout, Kimmy est un personnage attachant, bourré d’énergie qui découvre la vie comme une adolescente mais à l’âge adulte : Kimmy trouve un travail, Kimmy embrasse un garçon, Kimmy fête son anniversaire… A travers ces épisodes de 26 minutes, on découvre les aventures de Kimmy qui à l’inverse des adulescents, cherche à devenir adulte avec 15 ans de retard !

C’est drôle, c’est burlesque, c’est complètement addictif, ça sent bon les séries des années 90 et ça pourrait presque ressusciter un mort tant Unbreakable Kimmy Schmidt est pleine de vie !

kimmy23f-6-web

Unbreakable Kimmy Schmidt : des seconds rôles d’enfer !

Outre Ellie Kemper, l’interprète de Kimberly « Kimmy »Shmidt, on retrouve avec bonheur Jane Krakowski dont ses personnages se peaufinent au fil des séries :

En secrétaire que l’on aurait aimé tuer dans Ally McBeal, puis en star du petit écran dans 30 Rock, Jane Krakowski, a pris encore du grade avec Unbreakable Kimmy Schmidt en jouant le rôle de Jacqueline Voorhes, une milliardaire obsédée par les frasques de son époux mais trop amoureuse de son train de vie pour le quitter. Un rôle qui lui sied à merveille, elle y est too much, incroyablement sophistiquée et possède tous les travers que l’on imagine des femmes riches et superficielles !

jane_krakowski

Comme toute série féminine qui se respecte, le meilleur ami et colocataire de Kimmy est un gay afro-américain : Titus Andromedon. Il est bedonnant, exprime toute sa féminité à travers ses meubles de poupée et n’a qu’un seul rêve : se produire à Broadway. A peine caricatural, ce Titus Andromedon, pourrait presque nous donner envie de passer une annonce d’urgence :

« recherche meilleur ami gay black de préférence ultra efféminé pour amitié toute la vie »

Que dire, du personnage de Liliane, la propriétaire de Kimmy ? On la croirait presque tout droit sorti de Shameless, une espèce de William H Macy au féminin, attachante, au caractère bien trempé, qui en son temps, a enterré son mari dans le jardin… #ambiance

 unbreakable_kiimy

Unbreakable Kimmy  Schmidt : des situations déjantées

Si l’histoire de Kimmy est touchante et donne incroyablement des ailes, le gros point fort de la série est la succession de gags et de dialogues complètement loufoques dont Tina Fey en est devenue experte !

Ainsi, dès le premier épisode, on apprend que son enfermement dans le bunker avec ses camarades leur a collé un surnom dans la peau : les femmes-taupes.

Lorsque Kimmy s’inquiète que le petit chien de sa patronne ne fait pas « popo », celle-ci la rassure en lui disant «  c’est normal, c’est la race qui veut ça, ils ont un anus artificiel ».

On surprend une conversation téléphonique avec le mari milliardaire de Jacqueline Voorhes : « Passez-moi Walt Disney… ben réveillez-le ! » ou bien encore que le collège, où Kimmy fait ses études de rattrapage, manque tellement de budget, qu’il sous-loue les casiers de l’école à des hommes d’affaires Japonais, et là, de voir un japonais sortir d’un casier en costume au deuxième plan ! Un pur régal.

Sans oublier les dialogues également comme celui où Jacquelone Voorhes découvre l’immeuble minable où vit Kimmy et s’interroge : « Tiens, l’ouragan Katrina est revenu ? ».

Tout simplement : magique !

Bref, Ô joie, Unbreakable Kimmy Schmidt est disponible dans son intégralité sur Netflix et prenez gare, vous risquez de ne pas décrocher avant le 13ème et dernier épisode !

Des bisouilles,

AblaCarolyn

Pas encore de commentaire ! Soyez le premier !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2016 | Mentions légales | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*