La Cuisine Cannoise débarque dans vos assiettes ! |Ficanasseries        

    Connaissez-vous la Cuisine Cannoise ? Non ? C’est normal, parce qu’aujourd’hui elle n’existe pas vraiment. Aucune spécialité à proprement parler, pourtant c’est dans l’air du temps : le locavorisme gagne du terrain et même à Cannes où de nombreux producteurs se sont installés. Notamment dans la basse vallée de la Siagne avec des producteurs de légumes comme Julien Rostan, le producteur de légumes bio ou Charles Orso et même dernièrement l’arrivée d’un Berger, Pierry Estève, qui a installé ses moutons à Cannes la Bocca ! De là à imaginer qu’un jour, un patrimoine culinaire Cannois existe, il n’y a qu’un pas et qui sait… peut-être qu’un jour, la salade Cannoise aura elle aussi un rayonnement international à l’instar de la salade Niçoise, non ?

Alors, dans ces ficanasseries du mardi, pardonnez-moi si je ne vous donne pas encore les dernières adresses Azuréennes qui ont fait chavirer mon cœur cette semaine mais il est temps que je vous parle, d’un évènement qui me tient à cœur puisque je fais partie de l’association Les Gourmets de Cannes, celui de la Cuisine Cannoise en fête dont le lancement aura lieu samedi 17 mars sur le carreau Cannois, le marché Forville !

ernest-michel

La Cuisine Cannoise, ça se fête !

C’est maintenant la 3ème année, qu’à l’initiative de mon compère en gastronomie, Patrick Flet, la cuisine Cannoise en fête est née. L’idée ? Promouvoir les produits du bassin Cannois pendant 1 semaine grâce aux recettes imaginées par les restaurants Cannois participant à l’opération. Et cette 3ème année, le résultat est là ! Plus d’une cinquantaine de restaurants participent à la Cuisine Cannoise en proposant 1 plat, 1 formule ou un menu uniquement composé de produits Cannois ou en provenance du marché Forville, à prix attractif bien sûr et ce pendant 1 semaine.

soupe-poissons

Certains, comme Michel Ernest, notre artisan local, qui chaque matin, prépare gâteaux et autres douceurs dans ses établissements de la rue Meynadier, a même inventé la Tarte Cannoise qui est désormais déposée et je vous l’affirme : c’est la meilleure tarte que je n’ai jamais mangée mais pour en connaître les saveurs, je vous invite à la découvrir vous-même !!! (ok, j’abuse un peu mais c’est enfin, une spécialité Cannoise !).

tarte-cannoise

Il y a aussi Guillaume Arragon, du Bistrot Gourmand, qui, juste à côté du marché Forville, propose un poisson que l’on trouve généralement en baie de Cannes : la pélamide ou bonite, un poisson proche du thon.

pelamide-quinoa

Mais bien sûr, les restaurants Cannois se sont pris au jeu et vous retrouverez de nombreux plats durant cette semaine gourmande Cannoise et le mieux pour les découvrir et de lire par ici .

Cuisine Cannoise

Mais puisque la Cuisine Cannoise se fête désormais, je vous invite aussi à nous rejoindre samedi 17 mars au marché Forville pour un marché tout en gourmandise puisque des chefs participeront au lancement en proposant des dégustations à prix mini (aux alentours de 2 € la portion).

chefs-au-marche

Des chefs étoilés au Marché Forville

Vous l’aurez compris, pour que cette cuisine Cannoise rayonne comme le festival de Cannes, nous n’avions pas besoin de stars mais de chefs et si possible étoilés. Pour cela, nul besoin d’aller très loin, puisqu’en se rendant au marché Forville le matin de bonne heure, on en trouve plein ! A commencer par le parrain de cette 3ème édition, Stéphane Raimbault, le chef 2 * du restaurant l’Oasis à Mandelieu la Napoule. Chaque jour, depuis plusieurs années, ce chef a qui tout réussi, fait le tour des étals à la recherche des produits qui seront à la carte de son restaurant gastronomique. Et puis il y a aussi Christian Morrisset, le Chef étoilé du Figuier Saint-Esprit à Antibes ou encore Noël Mantel, de la Table 22 au Suquet et plein d’autres, qui ont fait du marché Forville, un rituel quotidien à l’instar des Cannois qui le privilégient comme une sortie dominicale.

stephane-raimbault

La Cuisine Cannoise, vers l’autonomie ?

Juste avant d’écrire cet article, je cherchais toutes les productions ultra-locales et en les énumérant, je me suis rendue compte que, presque, à Cannes, nous pourrions devenir autonomes ! Nous avons des légumes, que je vous ai cité en haut de cet article, mais nous avons aussi du vin, avec celui des moines sur l’île Saint-Honorat et aussi celui du Domaine Barbossi, un peu plus loin dans le bassin Cannois.

carottes

Nous avons des aromates avec Brigitte Duquenne qui vend ses herbes sur le marché Forville depuis plus d’une décennie, mais aussi des très tendances graines germées avec Ecogerme et même de l’huile d’olive en provenance du Domaine de Barbossi. Un Domaine, d’ailleurs, qui abrite aussi les ruches de Jean-Louis Lautard et dont le miel est un pur régal !

herbes

Alors, cette cuisine Cannoise, vous y croyez comme moi ? Rendez-vous ce samedi 17 mars au marché Forville pour découvrir les saveurs ensoleillées de notre jolie ville <3

socca-cannoise

Des bisouilles,

AblaCarolyn

4 Commentaires
  1. Très belle initiative bravo . Il faut faire découvrir la cuisine cannoise déjà aux cannois puis l’étendre à travers le monde car cannes est une trop belle ville pour que l’on ne goûte pas ses spécialités donc je vous dis à samedi avec plaisir Ann.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2018 | Mentions légales | Politique de Confidentialité | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*