Cannes, de l’autre côté du miroir | idée week-end

Lorsque l’on songe à une idée week-end à Cannes, La Croisette, le bord de mer, le Suquet ou la rue d’Antibes viennent presque obligatoirement à l’esprit. Pourtant, de l’autre côté « de la rue », quelques trésors peuvent se cacher et révéler une facette plus apaisante encore.

Mais « la rue » dont je parle, vous la voyez ? Mais si, vous savez ! Cette voie plus rapide à flanc de gare ferroviaire qui semble être le mur d’enceinte de Cannes.

Celle qui semble être un point de départ n’est pourtant qu’un trait d’union, puisqu’à quelques pas, certaines adresses méritent bien plus qu’un temps d’arrêt mais une véritable étape dans l’agitation passagère que peut vivre Cannes parfois…

C’est donc dans un périmètre allant du boulevard d’Alsace à quelques pas du boulevard Carnot qu’en début d’été, j’ai choisi de faire découvrir à mes amies blogueuses Valérie (du blog 50 ans et alors ?) et Christelle (ma douce Cristal Gourmandiz), 3 lieux hautement habilités à nous faire décompresser de la semaine en 1 week-end à Cannes, pas tout à fait comme les autres… Comme cet article d’ailleurs, que j’ai choisi de vous raconter comme une histoire dans un journal de bord, parce que c’est l’été et que sur la plage, les orteils en éventail, je suis certaine, qu’un peu de lecture devrait vous détendre aussi 😊

idee_week_end_cannes

Idée week-end à Cannes : l’hôtel-spa Montaigne, un cocon bien-être

Après un repas aussi beau que bon à Mougins (et dont je vous parlerai très vite), nous voilà prêtes à en découdre avec….. le SPA ! Le programme du week-end s’annonce déjà doux.

Vous connaissez cette adresse ? Si ce n’est pas le cas, elle mérite le détour à quelques pas du boulevard Carnot, dans la rue du même nom que l’hôtel-Spa, Montaigne.

Après quelques marches, dans un cocon blanc immaculé en sous-sol, le SPA montaigne joue la mélodie de la relaxation. Dès l’entrée, notre regard est plongé derrière la porte battante : la piscine, équipée de jets, de nage à contre-courant, d’un jacuzzi. On s’y voit baigne déjà ! Mais ce qui fait la force de ce SPA, c’est un soin tout en douceur, unique, la chromathérapie. Un soin, que j’avais déjà fait avec ma Môman cet hiver et dont nous étions sorties rouges de plaisir !

En duo, chacune dans son espace à peine séparé pour que l’on puisse discuter (très vite, on abandonne l’idée tellement le soin nous plonge dans une sorte de béatitude), on nous fait un diagnostic de peau. Est-elle sèche à cause de notre foie ? Est-elle grasse à cause d’un autre organe ? Je crois me souvenir que la chromathérapie, selon la vibration des couleurs va stimuler les cellules sur les zones réflexes du visage ou du corps et cette technique obtient des résultats aussi efficaces que l’acupuncture par exemple.

Quelques brasses plus tard et un soin en plus, on file prendre l’apéro sur la terrasse aux airs de patio de l’hôtel-Spa Montaigne. Dans la lignée de cet après-midi dédié à notre bien-être, on nous propose un cocktail à l’aloe Vera. Il est 18H45, on l’acoquine avec du Champagne. D’ange il passe à démon en version alcoolisée mais ce cocktail à l’aloe Vera nous met en jambes !

Christelle et Valérie, leurs maris, ma Camillette et moi, sommes fin prêts pour partir à l’assaut de nos chambres respectives, à deux minutes de là : La Villa Claudia.

cannes_spa_montaigne

La villa Claudia à Cannes : le charme d’un chez soi

Lorsque l’on arrive à la villa Claudia sur le boulevard d’Alsace, à quelques enjambées du cœur de Cannes, c’est déjà un total dépaysement ! On est comme happés dans un livre de la comtesse de Ségur, les malheurs de Sophie. A ceci près que ce n’est que du bonheur qui nous attend là-bas !

Cette villa, datant de 1872, fait partie d’une série de villas construites pour chacune des filles d’un des pionniers de Cannes. D’où son nom. Ou son prénom plutôt. C’est ce qui rend la Villa Claudia si attachante. Un charme suranné, ravivé par un jardin aux couleurs qui rappellent la douceur de vivre méditerranéenne. Un jardin qui embaume aux prémices de l’été. Tellement, que Valérie et moi en avons humé chaque parcelle au réveil pour trouver quelles étaient ces fleurs qui dégageaient un parfum si doux !

villa_claudia_cannes

Totalement rénové, dans un style art déco et ouvert au début du printemps 2017, c’est Christophe Bignon qui reçoit dans cet hôtel de charme aux allures de maison de famille. C’est important, parce que ça fait partie de l’attrait de cet hôtel ! On y est accueilli comme si nous étions des amis de la famille qui venions passer un week-end sur la Côte.

Cette impression ne nous a d’ailleurs pas quitté du week-end ! Christelle est venue vérifier dans notre chambre quel portrait en noir et blanc de célébrités veillait sur notre sommeil, à Camillette et à moi, (c’était Audrey Hepburn). Et nous, de lui rendre la pareille, c’était Romy Shneider. Au réveil, le lendemain, c’était la même intimité au petit déjeuner.

Valérie en tête à tête avec son homme dans la belle salle où trône une superbe cheminée, nous, avec nos petits plateaux, installés sur le mobilier de jardin, comme sorti tout droit d’un autre temps…

Comme dans une maison, dans un hôtel de charme, il y a toujours des choses à faire. Alors, on s’est même prises au jeu avec Christelle, de conseiller Christophe sur les aménagements de la terrasse extérieure… On se voyait déjà jouer du sécateur et du pinceau, pour harmoniser un peu plus encore cette adresse si confidentielle, très loin du tumulte de la ville et pourtant à quelques pas !

villa_claudia_2

nuit_villa_claudia_cannes

deco_villa_claudia

cannes_petit_dej

L’Antidote, dîner chez des amis

A deux pas justement de la villa Claudia, c’est une autre maison aux allures bourgeoises, qui a fait de la convivialité une marque de fabrique : L’Antidote. Ceinte de panneaux de métal vert, à l’abri des regards, cette adresse a su joué du même tempo que la villa Claudia le soir de notre dîner.

On pénètre d’abord sur une terrasse baignée de végétations et les pots fleuris inondent les arceaux de la pergola. Déjà rayonnants de bonheur de notre journée détente, on sent alors, qu’elle va se clore dans un grand champ de parfums et de saveurs ! #onestbientintin (aparté : je n’assume absolument pas cette expression kitchissime).

Mais ce soir-là, il fait un peu froid encore. Alors, Karin, la femme de Christophe Ferré, le chef, décide de nous installer confortablement à l’intérieur.

Là, on n’est pas dans un restaurant mais presque dans la salle à manger d’une amie ! Les tables à bonne distance, la cheminée en proue de la salle, décoration contemporaine, chaleureuse et quelques tableaux de célébrités pour rappeler quand même que, oui, nous sommes bien à Cannes, la ville qui grouille en plein Festival du film !

On trinque d’abord, lors de la mise en bouche, à notre fabuleux week-end qui nous transporte en terres paisibles à seulement quelques pas de la mer. Puis on attaque. Ou plutôt on se laisse bercer. Par les plats « fait-maison », dressés comme des œuvres d’art… Les saveurs nous laissent rêveurs d’une balade méditerranéenne… Mais Karin, notre hôte, contre-attaque – Le risotto, il faut le goûter aussi ! – On déborde d’amour dès la première bouchée.

Puis, après le goût du merveilleux tartare de thon rehaussé de yuzu et citron vert sur un guacamole et sa râpée de parmesan 30 mois d’âge, du fameux risotto, du pavé de thon gratiné olives et parmesan, et gnocchi poêlés au basilic, on achève par le dessert.

Qui a dit que des blogueuses ça ne mangeait pas ? Pas nous !!!

Là encore, c’est la cerise sur le gâteau, Christophe Ferré avant d’ouvrir cette adresse désormais réputée, était pâtissier et nul doute qu’il a su en garder toute la gourmandise jusqu’à nous procurer des réminiscences d’enfance ! Et notamment, grâce à un dessert sur lequel nous nous sommes tous accordés et attardés : la fabuleuse brioche, servie avec une belle confiture et une boule de glace…

Belle conclusion que ce plaisir sucré pour sceller ce week-end à Cannes où l’authenticité et la convivialité ont été le fil rouge bien loin du tapis 😊

antidote_cannes

restaurant_antidote_cannes

Pour celles et ceux, qui souhaiteraient aussi s’offrir une échappée à Cannes et retrouver ces adresses :

SPA Montaigne –4, rue Montaigne – Cannes

Villa Claudia – 37, bd d’Alsace – Cannes

L’Antidote – 60, bd d’Alsace – Cannes

Enfin, si vous avez le temps, je vous propose aussi de découvrir mon dernier city Guide Cannes pour les nouveaux arrivants 😊

Des bisouilles,

AblaCarolyn

Pas encore de commentaire ! Soyez le premier !

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2017 | Mentions légales | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*