Bullet Journal : mes conseils pour s’y tenir ! (et idées de pages)

En ce début d’année, l’heure est à la reprise en mains…. De son bullet journal. Souvenez-vous, je vous ai parlé de ce cahier prêt à améliorer votre productivité l’an passé et je sais, que certaines d’entre vous, l’utilisent au quotidien, tandis que d’autres, ont baissé les bras au bout d’un mois. C’est un peu ce qui m’est arrivé l’an passé aussi je vous rassure ! Sûrement symptomatique des filles de ma génération : vouloir être parfaite au coup d’essai, ce qu’il ne fallait évidemment pas faire et la douce résolution d’être mieux organisée a duré 2 mois sous la forme d’un bullet journal flambant neuf et créatif mais trop complexe. Depuis, j’ai repris mon bullet journal, d’abord sous la forme d’un carnet tout prêt mais qui évidemment, ne répondait pas complètement à mes besoins, puis, à la rentrée, sous forme d’un bullet journal proche de celui que je viens de créer en ce début d’année et dont je vous montrerai le fonctionnement un peu plus bas dans cet article si vous êtes sages 😊

Concernant le bullet journal, je suis certaine que vous avez déjà vu passer un nombre important d’articles sur le sujet mais j’ai choisi, à travers ce billet, me focaliser sur les conseils importants que j’aurais aimé recevoir pour ne pas perdre le fil en cours de route et aussi un tas de ressources utiles pour s’inspirer sans tenter de reproduire à l’identique les plus beaux Bullet Journal qui pleuvent sur instagram et pinterest.

conseils-pour-debuter-bullet-journal

Bullet Journal : mes conseils pour ne pas échouer

1 – Les bons outils

Ça semble aller de soi, mais pour l’avoir testé, un feutre un peu trop marquant qui ricoche sur chaque page blanche suivante de son carnet, ça peut vite donner envie de mettre le tout à la poubelle !

A – carnet ou classeur ?

J’ai lu pas mal de choses sur les carnets utilisés et les stylos que les pros du Bullet Journal utilisent. Mais sans aller jusqu’à préconiser telle ou telle marque de carnet, je dirai plutôt qu’il s’agit de trouver un carnet avec des pages qui ne soient pas trop fines pour éviter que vos coups de crayon se voient en transparence. Si vous êtes nulle en perspective – à savoir, faire un trait droit !—je vous conseille aussi fortement d’investir dans un cahier qui a des petits points ou des lignes horizontales. Ça permet de gagner un temps fou !

Concernant l’épineuse question du carnet ou classeur, perso j’aime beaucoup trop les livres pour choisir un classeur. Je vous parlerai un peu plus bas de ma façon très spécifique de m’organiser pour avoir les avantages du classeur et du carnet.

bullet-journal-conseils

B – Feutre ou stylo ?

Là encore, j’ai lu pas mal de conseils par rapport au choix des stylos mais sans aucun doute pour moi, les meilleurs (et que j’utilise depuis bien avant le bullet journal) : les Frixion de Pilot. J’utilise la version pointe fine pour la calligraphie et les détails et la pointe feutre pour écrire en général et les traits.

Leurs avantages ? Ils permettent de se tromper sans souci puisqu’ils sont effaçables grâce à leurs embouts et on peut aussi les utiliser lorsque l’on fait de la couture sur du simili-cuir puisqu’ils s’effacent grâce à la chaleur du fer à repasser (testé et largement approuvé).

stylo-bullet-journal

C – les autres outils créatifs

Bien évidemment, vous aurez besoin d’un bon crayon à papier, d’une gomme, d’une règle et après ça dépendra de votre niveau et de votre motivation en dessin.

Pour les nulles, optez pour le masking tape ou des gommettes qui sont des outils géniaux pour tout décorer. N’hésitez pas à piquer dans les ornements pour scrapbooking pour décorer votre bullet journal, le choix est impressionnant et c’est évidemment plus rapide que de dessiner.

Pour les plus créatives, armez-vous de quelques crayons de couleur ou aquarellables si votre carnet le permet, de feutres fins mais pas trop marquants. Moi, je prends tout simplement des crayons de couleur qui me permettent de ne pas abîmer mon papier.

2 – Par où commencer ?

Avant de se lancer, posez-vous les bonnes questions ! Mon Bullet Journal pour le travail ? pour le blog ? pour mes passions ? Dans le chapitre en-dessous, je vous expliquerai comment le mien est utilisé pour tout.

Posez-vous la question de savoir ce que vous avez vraiment besoin dans votre organisation ? Un agenda pour noter vos rendez-vous ? Des listes de courses ? Des rappels de mails ?

Posez-vous toutes ces questions avant chacune des pages que vous allez créer.

Je vous rassure, le plus long et fastidieux dans le bullet Journal est la préparation, après ça devient vite un automatisme et on voit très vite les bénéfices de cette méthode.

Ensuite, je vous invite à relire mon article sur le sujet pour plus de détails mais il faut en priorité :

  • Un index pour vous repérer dans votre bullet journal
  • Un calendrier ou un future log pour vous repérer durant l’année
  • Une page mensuelle avec l’ensemble des choses importantes pour vous
  • Une double-page hebdomadaire et si vous avez énormément d’infos, pourquoi pas une page journalière. Perso, malgré mon job et mes activités, la double-page hebdomadaire me suffit amplement.

calendex

3 – Comment s’organiser pour ne pas tout jeter ?

Je vous en parlais plus haut : j’ai choisi une méthode assez spécifique pour utiliser un carnet mais avec les avantages du classeur.

Lorsque l’on crée un bullet journal, on a tendance à vouloir remplir chaque page. Sauf qu’il arrive un moment où l’on a besoin de plus de pages pour les mois qui viennent ou que les pages collection du blog se trouvent mélangées à celles de la vie perso etc…

Avec un classeur, on n’a plus ce souci là puisqu’il s’agit de déplacer les feuilles pour être super organisées.

Pour ma part, j’ai choisi de volontairement dédier mon carnet à 6 mois de l’année seulement et d’en créer un nouveau début juillet, lorsque l’activité sera plus calme. Ça me permet de savoir que je ne manquerai pas de places. Dès le départ, j’ai choisi de mettre dans les premières pages des collections, qui sont en fait un suivi de projet qui me tient à cœur et qui sera sûrement mon plus gros job de l’année. Puis, après, mes collections dédiées à mes loisirs créatifs qui prennent de plus en plus de place dans ma vie (et dans mon appart aussi !) et seulement après, la partie dédiée aux pages mensuelles et hebdomadaires.

collection-bullet-journal

En créant mon bullet journal, j’ai étudié le nombre de pages nécessaires pour tenir jusqu’au mois de juin, j’ai rajouté quelques pages en plus et numéroté les pages. Du coup, celles qui viennent après, peuvent être consacrées à d’autres sujets dès maintenant sans avoir le souci d’être mélangées.

collection-tricot-bullet

J’ai mis quelques marque-pages pour me retrouver dans mon carnet en plus de mon index et ainsi mon carnet se transforme presque en classeur.

marque-page-bullet

J’espère avoir été assez claire, mais les photos devraient être plus convaincantes que moi.

index-bullet-journal

4 – Se donner le droit à l’erreur

J’en parlais dans mon introduction : on a tendance à vouloir être parfaite. Dédramatisons avec le bullet journal : ce n’est que du papier ! Ne cherchez pas à avoir les plus belles pages mais cherchez surtout à avoir la meilleure organisation possible pour vous ! Depuis que j’ai simplifié le design de mon Bullet Journal, je ne mets que 5 petites minutes pour créer mes pages hebdomadaires. Elles sont tout aussi efficaces et je n’ai plus besoin de bosser le dimanche pour être prête le lundi matin, et j’avoue, c’est vraiment moins stressant.

hebdo

Après, si je veux décorer mes pages mensuelles ou créer de nouvelles collections plus élaborées je le fais mais je ne me mets plus de pression, la seule importance est d’être plus efficace.

mensuel

D’ailleurs, je n’ai même pas abordé ce sujet, peut être que j’en ferai un article mais depuis que j’utilise le bullet journal, c’est une évidence : ma productivité s’est améliorée. Mieux organisée, je visualise l’ensemble de mes tâches et ça me permet de ne plus oublier les choses importantes et même de me donner de nouveaux objectifs comme suivre mon dérouillage sportif matinal (eh oui, tout arrive, je me suis remise au sport).

mon-blog-bullet-journal

collection-shops

5 – S’inspirer

Ah la fameuse page blanche. Même en écrivant quasiment chaque jour, je ressens ce trouble de la page blanche. L’hésitation à la remplir. Par où commencer ? Pour le bullet journal, à chaque nouvelle mise en page, que ce soit pour mes pages hebdomadaires ou une collection, j’utilise mon réseau social favori : Pinterest. Pour vous aider, j’ai fait un tableau que vous pouvez consulter où vous retrouverez toutes mes ressources que j’utilise.

Bullet Journal : des ressources pour s’inspirer

Tout d’abord les blogs ! Et j’en parle peu ici mais pour le bullet journal ceux que je trouve vraiment enrichissants sont notamment Powa et Violette Factory, qui fait de très jolis DIY d’ailleurs.

Je vous ai également extrait de mon tableau pinterest, des idées de typo, des icônes, des dessins en tout genre pour que vous puissiez y piocher et les reproduire sur votre bullet journal tout neuf !

feuilles

flèches

floral

Voilà, j’espère que cet article dédié à mon meilleur ami du quotidien vous a plu et moi je retourne créer une double-page sur la décoration de la maison dans ce carnet qui m’a été offert à Noël et qu’évidemment je ne quitterai pas dans les prochains mois.

bullet-carnet

Des bisouilles,

AblaCarolyn

7 Commentaires
  1. Super article!
    J’avais moi aussi un bullet prerempli et j’ai pas du tout aimé, j’ai fait novembre et décembre puis je l’ai laissé pour un carnet moleskine à points. Je me sens plus libre et je m’organise comme je veux ☺️

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2018 | Mentions légales | Politique de Confidentialité | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*