Si blogueuse c’est ça, je rends mon tablier ! | Billet d’humeur

Si être blogueuse semble être devenu un graal pour de nombreuses jeunes filles (il existe même aujourd’hui des cursus scolaires pour devenir blogueurs !!!!), pour moi, blogueuse de la première heure, cela est devenu un enfer, un « job » chronophage qui a fini par définir ma vie, ma façon de consommer, ma façon de partager et ma façon d’écrire. Je n’en peux plus. Le déclic, je l’ai eu en début d’été, suite à un burn-out. Tout le monde pensait que je travaillais trop. C’était faux. En réalité, j’étais dans une course aux likes, une course aux followers que nous imposent les réseaux sociaux lorsque l’on est blogueur. Un cercle bien loin d’être vertueux (dans tous les sens du terme), qui nous entraîne dans une surenchère de photos, d’expériences, de collaborations en tout genre.

blogueuse

Alors, cet été, j’ai glissé. Petit à petit, j’ai publié 2 photos au lieu de 3, 1 article au lieu de 2.  Un jour sur 2, je ne consultais plus mon facebook et encore moins instagram. Petit à petit, j’ai réappris à vivre l’instant présent et à ne partager que l’essentiel. Petit à petit, j’ai renoué avec mes premières passions. Celles qui me définissaient avant que mon étiquette « blogueuse-influenceuse » ne me grignote toute entière.

Ce premier billet d’humeur de rentrée n’est pas là pour vous « vendre » quoique ce soit. Il est là, par besoin personnel, ce besoin de partager que j’avais à l’origine et que j’avais fini par perdre, à force d’être influencer par cette nouvelle génération de blogueuses-influenceuses, qui finalement, soyons francs, n’ont pas grand-chose à partager….

Je vous explique….

Blogueuse ou influenceuse, c’est quoi le pire ?

Avant de me lancer, bille en tête, dans une chasse aux sorcières blogueuses ou plutôt influenceuses, revenons quand même sur les termes.

Influenceuse… nouveau mot 2.0 pour définir les blogueuses. Rien que le mot est affreux, vous ne trouvez pas ? On dirait presque que c’est une faute verbale non ? Souvent même, ce nouveau statut crée à l’ère de la suprématie d’instagram est confondu avec celui de blogueuse.

Et c’est là, que les choses ont commencé à merder… L’influenceuse, c’est celle qui n’a pas forcément de blog, mais un compte –souvent instagram—bien fourni, à coups de milliers de followers, obtenus souvent à grands coups d’achat pour débuter son job de rêve…celui de pouvoir être une « femme sandwich » !!!

. En somme, influenceuse, c’est comme être Pierre Bellemare junior au  télé boutique achat sauf qu’on n’est pas à la télé mais dans le smartphone.

Je ne vous le cache pas, moi aussi, j’ai vrillé. Mais ne me jetez pas la pierre, qui n’a jamais eu envie d’acheter l’un des produits que présente Pierre, justement, à la télé hein ?

Mais revenons à nos moutons… ou à nos blogueuses-influenceuses, au final c’est pareil.

L’influenceuse est devenue aujourd’hui LA star toutes catégories. Laissez-moi être juste un peu nostalgique en pensant qu’il fût un temps où les jeunes filles voulaient être infirmières, hôtesses de l’air ou encore star de cinéma… Aujourd’hui, on veut être « femme sandwich ». Ok. Bon, je vais pleurer, je reviens.

Mais alors, c’est quoi la différence entre blogueuse et influenceuse ? Et là, j’ai envie de vous dire, aujourd’hui, même moi je ne sais plus.

Lorsque j’ai commencé à bloguer (oui, ce passage risque fort de me faire passer pour une vieille réac’ mais je m’en fous, j’assume), l’idée du blog était d’être un journal intime pour partager ses humeurs, ses goûts, ses astuces, ou ses dons. Aujourd’hui, être blogueuse, et notamment dans le lifestyle, c’est surtout de partager sa salade de carottes râpées « fait-maison » – youhou, ce don !

Aujourd’hui être blogueuse signifie avoir un avis sur tout, sembler être experte dans n’importe quel domaine allant de la cosmétique à la food, en passant par le voyage ou la dernière innovation en terme de produits censés minimiser les douleurs lors de nos cycles menstruels (véridique, j’ai eu une invitation pour un sujet comme celui-ci et c’est là que j’ai commencé à avoir la nausée).

Aujourd’hui être blogueuse ou influenceuse au final c’est pareil, il suffit juste d’avoir un compte de réseaux sociaux bien garni et vous devenez en un temps record « docteur es crème du jour qui fait paraître 10 ans de moins », experte en voyage, chef de cuisine (ou plutôt de sa propre cuisine, faut pas abuser quand même), Cristina Cordula en puissance ou encore Cara Delinvigne sauf que vous ne défilez pas sur les podiums mais dans une fenêtre instagram…

Cette surenchère à la limite du concevable a fini par me rendre chèvre. Moi qui aimais tant partager mes aventures et vous faire rire, partager mes trouvailles, mes envies, mes astuces, j’ai fini par ne plus avoir envie de rien.

Blogueuse, d’accord mais à ma façon comme à l’origine

Alors j’ai décidé de démissionner. Je démissionne de mon instagram. Je démissionne de mon facebook. Je démissionne de mon blog comme vecteur de communication pour des marques qui veulent absolument vendre leurs produits à moindre frais.

Aujourd’hui, je reviens à l’essentiel. Je reviens à ce pourquoi vous avez commencé à me suivre il y a quelques années, l’idée d’un blog qui n’a que d’autres prétentions que de partager mes humeurs, mes coups de cœur et plus particulièrement mes dons, ceux de créer.

Ne m’appelez plus influenceuse, ni même blogueuse, si c’est pour être comme toutes celles, trop nombreuses, qui n’ont rien d’autres à dire que promouvoir leurs derniers cadeaux reçus. A vrai dire, j’ai déjà pris la sage décision, de refuser tous les cadeaux et la plupart des invitations à tester quelque chose, sauf si c’est pour promouvoir un lieu qui m’est cher sur la côte d’azur ou lorsque je voyage.

Alors pardon si ici, je parle moins de crèmes de jour, pardon si vous me voyez moins sur les réseaux sociaux, pardon si je tire à boulet rouge sur ce statut de blogueuse qui m’a tant défini pendant longtemps, mais aujourd’hui, je vous propose juste que ce lieu devienne utile ou futile mais sans influence quelle qu’elle soit.

Du coup, je vous propose ici de consommer moins mais mieux, comme je l’applique désormais au quotidien. De vous faire découvrir moins mais mieux que ce soit du voyage, des restos, des tendances, de la mode ou de la déco, que je vous livrerai dans des ebooks dédiés chaque mois. J’espère que ce nouveau rythme qui est salvateur pour moi saura vous plaire quand même et peu importe que vous soyez 10 ou 10 000, les chiffres n’ont désormais plus d’importance à mes yeux.

Ablacarolyn

7 Commentaires
    1. rhooo merci ma griotte préférée ! Moi aussi suis fan de tes articles et du coup maintenant je vais pouvoir être comme toi : insoumise :) plein de bisous ma poulette

  1. Je trouve cette décision très sage. Sois (ou redeviens) notre blogueuse du bonheur, du coup de coeur…
    Comme tu nous l’expliques si bien, les « blogueuses » sont devenues trop « multi »cartes. On explique tout, on parle de tout mais finalement, on ne sait rien.
    Redeviens notre experte du blog sympa, celui qui nous fait passer un bon moment et surtout, redeviens celle que l’on aime, qui se fait plaisir et qui ne court pas après tout…

    Bon retour et heureux de te savoir…. heureuse.

    Et si jamais tu veux des idées, tu sais ou me trouver.

    Bisous

    thomas P

    1. arfff sorry mon Thomas j’ai oublié de te répondre ! Merci infiniment pour ce message de soutien qui me touche. Je ne vais évidemment pas abandonner ce blog, il sera juste moins présent sur les réseaux sociaux et je vais aussi venir te voir pour boire un café comme ça tu me donneras tes idées avec très très grand plaisir :)

  2. Ne serais ce pas parceque vous n obteneź pas autant de like que vous le souhaitez? La franchise devrait faire parti de votre discours les soirees bien arrosée n aident pas au travail du lendemain ne vous voilez pas la face mademoiselle Ficanasse.je dis ca pas par mechanceté c est vous qui nous avez montré une autre image de vous certaine blogueuse travaille pour gagner leur vie si ca marche pourquoi pas? Si vous aviez des millions de follower vous n auriez jamais jeté votre tablier.soyez plus serieuse dans vos propos svp. Je suivrais votre nouvelle aventure c etait mieux au debut en effet cordialement.

    1. Je ne vous connais pas mais vous visiblement oui. Peut-être n’avez vous pas entendu mon propos ou tout simplement vous préférez mettre ici un message malveillant. Quoiqu’il en soit c’est votre droit et je ne cours pas après le fait que vous me suiviez particulièrement. Et pour vous répondre, quant au sujet des millions de followers, je crois que vous n’avez pas saisi, le pourquoi de ce besoin d’aller à l’essentiel. Ce blog, si intime soit-il, est déjà à son million de lecteurs depuis sa création, je ne cherche pas à le faire grossir mais juste à le faire grandir, comme je le fais en ce moment. Cordialement. Carolyn

  3. et bien moi je dis bravo… oui bravo ! Bravo de revenir à l’essentiel. Je te suivrai encore plus maintenant qu’avant. J’ai hâte de voir tes créas, tes coups de cœurs et tout ce que tu voudras partager avec nous. Bises ma belle

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2017 | Mentions légales | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*