Billet d’humeur n° 18 : spécial BILAN de Festival de Cannes

Pour la première fois depuis 6 ans, je n’ai pas arpenté la Croisette toutes les nuits. Est-ce parce que mes talons de 12 sont usés ou est-ce le sentiment général des festivaliers habitués ? J’ai mené ma petite enquête entre 2 coupettes auprès des journalistes, des acteurs, des photographes… le constat est le même : mais quel ennui cette année !

Même les médias ont bien eu du mal à trouver des anecdotes pour émoustiller ce festival ! Ah si, les pieds nus de Julia Roberts sur le tapis rouge, la bourde de Laurent Laffite ou les quelques larmes en salle pour le film de Ken Loach. La belle affaire ! Où est passée la frénésie festivalière sur la Croisette ? Sûrement sur les bateaux qui eux, ont su tirer leur épingle du jeu, avec quelques fêtes sympathiques ou les villas, plus confidentielles et plus discrètes mais bien loin du poumon du festival : La Croisette.

Allez, c’est parti pour le résumé de ma semaine du 16 au 22 mai 2016

lundi Alors, on mange !

La petite anecdote terrible du lundi : C’est pentecôte donc un peu férié mais pas tout à fait. Sauf que moi, j’ai besoin d’une manucure express pour enlever mon vernis permanent. A 2h de ma soirée, je cours tout Cannes et le seul bar à ongles ouvert m’envoie bouler, moi et mes ongles tout pourris :

« Ah mais là c’est montée des marches, on n’a pas 5 mn même pour vous enlever du vernis, hein ! »

« Pitiéééé ! me laissez pas comme çaaaaa ! »

Bref, j’ai fait un tour chez Sephora et réalisé une manucure express….. dans ma voiture !

Voilà, c’était l’anecdote « carnage » du lundi.

Dans les « partyyyy » officielles de Festival de Cannes on sert essentiellement de la boisson à bulles. Alors, forcément Abla a faim. Très faim. Du coup, ce lundi, je me suis incrustée dans la seule soirée de festival où l’on mangeait super bien : celle de la commission du film de la Côte d’Azur organisée par la CCI et là, 9 chefs Azuréens, certains étoilés, mijotaient de bons petits plats pour les happy few…. Je me suis régalée :)

mardi Pause beauté !

A presque la fin du festival et suite à mon massacre au vernis à ongles de lundi, une VRAIE pause beauté s’impose ! C’est THE bon plan pour les Cannoises et que vous pourrez tester bien après la dizaine : l’arrivée de So Chic & Choc à Cannes la Bocca. Un salon girly où l’on peut se faire coiffer, faire ses ongles, se faire mincir, se faire maquiller…. Tout simplement se faire belle et se faire chouchouter mais avec des prix imbattables !

mercrediBandes de blogueuses !

Jiji est rentré de Paris. Alors je le sors enfin au Festival de Cannes et pour ça, je commence en douceur par une soirée blogueuses à Okko Hôtel. Le spritz coule à flot, snapchat et instagram aussi et je suis tout à fait ravie de rencontrer d’autres blogueuses comme les lyonnaises le blog d’Artlex et Argone.

Puis, l’échauffement de soirée effectué, c’est bien sûr sur la Croisette que nous continuons. Au 35 exactement. Dans un lieu éphémère qui aura su réveiller mon amour pour le Festival : Maison. Ici, du jardin au 5ème étage, on fête tout : de l’OCS party, de l’Orange Party, du concert dans le jardin, du cocktail rose dans la cuisine… presque un bonheur festivalier !

Impossible de terminer une soirée sans passer chez Sandra, on file au 63, pour souffler les bougies du magazine Surf Session et nous n’étions pas les seuls puisque la terrasse de la Suite Sandra & Co était pleine.

jeudiLe point sur la Croisette

Je ne vais pas vous mentir : soirée réussie ou pas, ça n’est pas suffisant pour dire que cette édition 2016 est bonne. Même Marion Cotillard qui montait les marches pour le film attendu du chouchou de la Croisette, Xavier Dolan, a déçue. Car si les médias ne tarissent pas d’éloges sur la belle avec des adjectifs comme « flamboyante »…… …

Nan mais sérieux, vous avez vu sa robe absolument affreuse pour monter les marches hein ? Soyons honnêtes un peu ! Qqn lui a dit qu’en 2016 le gold c’était terminé et qu’il fallait se la jouer silver ???

festival-de-cannes-2016-marion-cotillard_5598153

Car oui, la seule chose que l’on aura eu à se mettre sous la dent cette année, c’est le défilé de robes sur tapis rouge, et perso à part Blake Lively qui a enchantée tout le monde, les autres devraient très certainement embaucher un styliste à temps plein et en CDI…. Ça doit être encore la crise sûrement !

vendredi Ma der de Festival

Plus forcément l’envie mais je tente une der de festival. La Croisette est encore plus déserte que les soirs précédents. Alors, je commence par une valeur sûre : Sandra and Co.

Puis, je suis invitée par l’une des mémoires du Festival, un personnage atypique et attachant : le cireur du Festival.

Cette année, il est installé à la villa Ratapoil, un lieu que le petit monde du cinéma Français affectionne. Et là, la magie opère :

Villa somptueuse, piscine sublime, les nœuds papillons des messieurs croisent les robes virevoltantes des festivalières, les lampions éclairent la pergola dont le sol est habillé de tapis rouge, festival oblige. Ça discute près du bar, ça raconte des histoires et puis, peu à peu, ça se regroupe autour du piano pour chantonner à l’ancienne sur des classiques du répertoire Français. Les 88 touches accompagnent ce karaoké atypique et plein de charme.

Nous, on boit les histoires festivalières de Daniel, le cireur. Entre son premier festival au Martinez, ses rencontres avec les plus grandes stars du cinéma, les mots touchants de personnalités à son égard…. Daniel est un livre ouvert qui témoigne de la magie passée du festival…. Pour un peu, on aimerait tant que ça recommence !

Alors pour perdurer cette magie dans nos yeux, on s’arrête là, pour l’édition 2016 du Festival de Cannes, à la villa Ratapoil.

samedi Et viva Italia

C’est ma sortie hebdomadaire la plus importante : ma virée Italienne. Je devais partir en Toscane mais un contretemps (ou plutôt trop de fatigue festivalière) m’en a empêché. Du coup, je suis partie à San Remo, il faisait beau, il faisait chaud, et j’ai même grimpé les marches…. Pour visiter le point culminant de la ville !

dimancheVamos a la playa

Bon, maintenant que le festival de Cannes se termine, on peut reprendre une activité normale ? Ben pour moi, c’est plage ! (ouais, si vous ne vivez pas sur la Côte d’Azur vous avez le droit de dire que je suis une garce !)

Processed with VSCO with a6 preset

Allez, je vous bisouille et on se retrouve ici pour plein d’articles mode et beauté.

AblaCarolyn

4 Commentaires
  1. Merci pour ce « live » bref et pétillant sur notre éternel Festival National!

    La plage parait si loin de Lyon où il pleut sans discontinuer depuis au moins 15 jours…de là parler de « garce » sur la plage…il n’y a pas loin!!!!!

    Bizoo de blogueuse

    Nathalie

  2. La vérité sort de tes mots sur ce FIF 2016!
    Je rajouterai que cela est bien dommage d’être dans cette jolie ville qui ne sait plus ce que signifie le mot fête du cinéma ou fête tout court .
    Satisfaction quand même … celle de lire le billet d’humeur de la jolie Abla aussi bien dans ses baskets que perché sur du 12 ❤.

Laissez un commentaire

Votre email ne sera pas visible

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Copyright 2017 | Mentions légales | Design by AblaCarolyn
Newsletter
*